Accueil

13/05/2019 : Le moustique TIGRE. Nouvelles zones de contaminations

Informations sur le moustique tigre

 - l'arrêté préfectoral du 2 mai 2019 portant modification des zones de lutte contre les moustiques dans le département du Rhône publié au Recueil des Actes Administratifs le 2 mai 2019.
- l'arrêté préfectoral 2019 autorisant les agents chargés de la lutte contre les moustiques à pénétrer dans les propriétés publiques ou privées pour procéder aux opérations prévues par la Loi de 1964.

Moustique tigre : comment le reconnaître ? – ce qu’il faut savoir sur lui

L’AedesAlbopictus est plus petit qu’une pièce de 1 cent (il ne mesure que quelques millimètres), il a un vol assez lent et il est facile à écraser en vol. Vu de plus près, on distingue qu’il est noir avec des rayures blanches sur les pattes et sur l’abdomen, ce qui lui vaut son surnom de moustique tigre (on aurait dû l’appeler moustique zèbre, mais il perdait sa connotation dangereuse).

Habitué dès son origine asiatique à naître dans des petits gites (plantes retenant l’eau), il a pu aisément coloniser toutes sortes de gites larvaires accidentels que lui propose l’environnement urbain et péri-urbain : coupelles sous les pots de fleurs, arrosoirs, vieux pneus, gouttières bouchées, etc…). La meilleure solution pour mieux s’en prémunir est de vider toutes ces petites « retenues d’eau » ou de les renouveler au moins une fois par semaine (cf article : http://vigilance-moustiques.com/moustiques-en-france/comment-se-proteger/)

Venu d’Asie, le moustique tigre est d’une adaptabilité hors du commun, ce qui lui a permis de coloniser 60 pays dans le monde, et de faire partie des 10 espèces les plus invasives au monde (source signalement-moustique.fr).

MOUSTIQUE-TIGRE.docx MOUSTIQUE-TIGRE.docx
741 Ko - 18/07/16